Hypothèse

=========

Fort de ces constats, l’auteur a avancé la hypothèse suivante:

Arthritis urica est provoqué par un  niveau de molybdène trop bas dans l’organisme.  

(N.B. Abscence de néphropatie).

Pour vérifier  cette hypothèse, une augmentation du niveau de molybdène dans l’organisme était nécessaire – mais malheureusement, c’était impossible d’augmenter l’ingestion par l’alimentation.

En effet, les aliments contenant le pourcentage le plus élevé de molybdène (par exemple le foie) sont les aliments qui accroissent les douleurs de goutte.

En conséquence l’auteur a élaboré une dissolution d’une combinaison de molybdène inoffensive et

de solubilité importante dans l’eau (MOLYB-PLUS).

Une quantité adéquate était ingérée. (10 gouttes).